GABON : L’OPPOSITION SONNÉE APRÈS LE RETOUR DE NDEMEZO AU PDG

Composée en majorité d’anciens dignitaires du Parti Démocratique Gabonais (PDG) au pouvoir, l’opposition gabonaise semble s’être prise une masse sur la tête depuis le samedi 3  mars 2021. Ce samedi là, René Ndemezo Obiang  annonçait  la fusion de son parti Démocratie Nouvelle (DN) dans les rangs de la majorité. Ce dernier quittait l’opposition qu’il rejoint en mars 2015 en vue de soutenir la candidature de Jean Ping.

Si l’union nationale qui n’a pas de gouvernance depuis son incapacité à organiser un congrès électif et consensuel ne peut s’exprimer, le reste de l’opposition n’a pas commenté publiquement le départ de ses rangs de René Ndemezo, préférant sous-traiter les réactions à quelques médias et autres activistes.

C’est le silence radio dans les états-majors des démocrates du Président Guy Nzouba Ndama et celui du Rassemblement pour la Patrie et la Modernité (RPM) d’Alexandre Barro Chambrier.

Si la publication Facebook du 3 avril à 21h49 de l’ancien Vice-Président de la République, Pierre Claver Maganga Moussavou, peut laisser penser qu’il s’agit d’un commentaire à la conférence de presse de René Ndemezo, rien ne permet de l’affirmer avec certitude.

Toutefois, le retour le René Ndemezo au PDG en fait un sérieux prétendant au poste vacant de Vice-Président de la République dont Pierre Claver Maganga Moussavou avait été limogé en mai 2019. Ceci expliquant peut-être cela.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x