HOMOSEXUALITÉ: “ ÉVITONS LA CONDAMNATION’’, DIXIT ALI AKBAR

Le militant du Parti démocratique gabonais (PDG), Ali Akbar Onanga Y’Obegué, a donné son point de vue sur la dépénalisation de l’homosexualité au Gabon, ce lundi 29 juin 2020, sur sa page Facebook.

Dans un très long post, l’ancien Secrétaire Général Adjoint 1 de la Présidence de la République Gabonaise précise que « chaque citoyen a droit au libre développement de sa personnalité, dans le respect des droits d’autrui et de l’ordre public. Nul ne peut être humilié, maltraité ou torturé… La Liberté de conscience, de pensée, d’opinion, d’expression, de communication, la libre pratique de la religion, sont garanties à tous, sous réserve du respect de l’ordre public ».

Ce musulman, tout en rappelant que ‘’l’Islam réprouve et condamne sans ambiguïté la pratique de l’homosexualité’’, pense qu’il faut respecter les différences des uns et des autres. « Evitions la condamnation dogmatique et sectaire de l’autre dans sa différence. Car, si Dieu avait voulu, Il nous aurait fait identique, cela lui est assurément aisé ; mais Il nous a fait différent. Il y a donc dans toute différence, sinon une volonté divine, à tout le moins un enseignement divin à tirer », a signifié l’ancien ministre.

Pour ce dernier, on peut être en désaccord avec le comportement d’une personne, avec les actes d’une personne, sur le plan public ou privé, ou sur le plan de la morale ou des valeurs, mais il faut tout de même respecter la personne en tant qu’humain.

Maxime OWONO

Leave a Reply

Your email address will not be published.