LA BIODIVERSITÉ : UN DÉFI COMMUN POUR LA FRANCE ET LE GABON

Le Gabon a engagé depuis longtemps des actions en faveur de la conservation de ses ressources biologiques. Un point commun avec la France qui mène également une lutte pour la préservation de la biodiversité.

Ce point était au cœur des échanges entre le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba et Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d’Etat français auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères, le 8 janvier 2020. En visite au Gabon, Jean-Baptiste Lemoyne a souligné l’engagement du Président Ali Bongo et du Président Emmanuel Macron en faveur du climat et de la biodiversité. ‘’Depuis le mois d’août dernier, la France et le Gabon sont engagés ensemble dans une alliance pour la protection des forêts tropicales et nous savons ici depuis combien d’années déjà grâce à l’application du Président Ali Bongo, le Gabon est à l’oeuvre dans l’action’’, a affirmé le Secrétaire d’Etat français.

Le Gabon est l’un des pays africains, voir mondial qui regorge d’une biodiversité remarquable.  Près de 200 espèces de mammifères, 600 espèces d’oiseaux, 70 reptiles et 800 espèces d’arbres se partagent l’espace national. La France à son niveau, est le 2è espace maritime du monde avec plus de 10 millions de km2 sous sa juridiction et plus de 180 000 espèces recensées.

Cette biodiversité est pourtant menacée tant par le changement climatique que par la disparition de certaines espèces. Le Gabon continue de mobiliser ses efforts pour anticiper les dégâts. Son action s’étend également dans la sous-région. Rappelons que le pays occupe depuis le 1er janvier 2020, la présidence du Groupe des négociateurs africains sur le climat. Une décision prise au cours de la COP25 tenue en décembre 2019, à Madrid.

Solange TAMO

Leave a Reply

Your email address will not be published.