LA SÉCURITÉ AFRICAINE AU CŒUR D’UN SOMMET À LIBREVILLE

Libreville abrite les 13 et 14 janvier 2020, le 7eme séminaire du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (CPS).

Cette rencontre qui verra la participation de l’ensemble du gouvernement gabonais, de nombreux ministres et des ambassadeurs africains, sera ouverte ce lundi 13 janvier 2020, par le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale. Elle se tient sur fond de crise sécuritaire au Sahel et en Libye particulièrement.

A l’initiative de l’Union africaine, elle va permettre aux participants d’échanger sur les défis sécuritaires qui secouent le continent, leurs moyens de résolution ainsi que sur l’harmonisation des positions africaines aux Nations Unies.

Tenue pour la seconde fois en 14 ans à Libreville, la situation en RCA, au Sahel et en Libye, sera au cœur des débats.

Elle se déroulera en présence du commissaire paix et sécurité de l’UA, d’Ezechiel Nibigira, ministre burundais des Affaires étrangères, et président du CPS pour le mois de janvier 2020.

Le CPS est l’organe décisionnel permanent de l’UA pour la prévention, la gestion et le règlement des conflits. S’il constitue un système de sécurité collective et d’alerte rapide, plusieurs voix s’élèvent pour que l’approche de la sécurité et de la paix en Afrique soit repensée au regard des échecs actuels. Le Gabon étant un pôle de sécurité et de paix en Afrique, il est bien placé pour accueillir une rencontre continentale de ce genre.

Pamphil EBO

Leave a Reply

Your email address will not be published.