LE GOUVERNEMENT REDYNAMISE LES SERVICES ÉTATIQUES

Le conseil des ministres tenu le 19 février 2021 par visioconférence présidé par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, a adopté plusieurs projets de lois, dans le but de redynamiser certaines structures étatiques. L’on note entre autres, le renforcement et la modernisation de certains organes tels que l’Agence Nationale des Parcs Nationaux (ANPN),  l’Office Pharmaceutique National (OPN) ou encore l’Agence Nationale de la Statistiques.

Dans le but d’arrimer certaines structures aux nouveaux défis, le gouvernement gabonais a décidé de renforcer les missions de ses organes. L’ANPN fait place désormais à la l’Agence nationale de préservation de l’environnement. En plus des prérogatives liées à la conservation des parcs nationaux, l’ANPN prend une portée plus globale et va désormais plus loin que la simple surveillance des parcs nationaux, afin de préserver la globalité de la faune et de la flore gabonaise.

Les missions de L’OPN également se sont vues renforcées à l’issue de ce conseil de ministre. L’office a connu une mutation en société d’Etat, qui répond à la volonté d’autonomisation et de modernisation des autorités gabonaises. Par ailleurs, pour ce qui est de l’Agence Nationale de Statistique dont le transfert des missions et du patrimoine seront fixés par des textes particuliers, l’objectif reste de renforcer les prérogatives afin de rendre l’organe plus complet.

En janvier 2021, le gouvernement gabonais se réunissait au cours d’un séminaire qui avait abouti sur la mise en place d’un « Plan d’accélération de la transformation ». L’ambition principale était d’accélérer la transition vers l’après-pétrole de l’économie gabonaise. Les projets de lois portant redynamisation de ces organes s’inscrivent dans cette logique.

Freddy Moussounda

Leave a Reply

Your email address will not be published.