LE SÉNAT AUTORISE LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE À PROCLAMER L’ÉTAT D’URGENCE SANITAIRE

Consulté par le président de la République, face à la propagation de la pandémie du covid-19, le bureau du Sénat a tenu une réunion extraordinaire le 8 avril 2020. Durant cette réunion, le Sénat a accepté que le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, déclenche l’état d’urgence sanitaire, au regard du contexte épidémique au Gabon

Le Sénat s’est montré favorable au projet du président de la République visant à instaurer l’état d’urgence sanitaire.  

La démarche d’Ali Bongo Ondimba, répondait notamment aux dispositions de l’article 25 de la Constitution qui stipulent que «le président de la République peut, lorsque les circonstances l’exigent, après délibération  du Conseil des ministres et consultation des bureaux de l’Assemblée nationale et du Sénat, proclamer par décret l’état d’urgence ou l’état de siège, qui lui confère des pouvoirs spéciaux, dans les conditions déterminées par la loi».

La loi sur l’état d’urgence est composée d’une série de mesures exceptionnelles. C’est une loi qui va permettre de renforcer la sécurité sanitaire et de lutter contre la propagation de l’épidémie de coronavirus sur le territoire gabonais. Elle autorise le président de la République à prendre par ordonnances, une série de mesures pour endiguer l’épidémie du covid-19.

Pamphil EBO

Leave a Reply

Your email address will not be published.