Moyen OGOOUÉ, MITZIC, OYEM: BRICE LACCRUCHE ALIHANGA PRÔNE LA TRANSPARENCE.

UNITÉ 

« Je suis agréablement surpris et surtout je vois dans ce que  nous avons vu ici à Lambaréné un message d’espoir dans ce que nous pouvons accomplir »

«  Le président de la république a fait un bilan sur la façon que nous avions de gérer nos provinces, c’est tout le sens de la réforme du fond d’investissement départemental »  Une manière différente de prôner une gouvernance plus inclusive.

Fustigeant les collaborateurs qui ne se battent pas «pour les travaux «  et font des rapports biaisés, le directeur de cabinet politique d’Ali Bongo Ondimba a souhaité rappeler ce qui est selon lui le plus important et ce qui motive cette tournée.

«  le souhait du Président  c’est que son cabinet descende sur le terrain avant lui même » 

Il ne s’agit pas de faire de la démagogie en promettant l’impossible mais plutôt de regarder de manière transparente avec les populations ce qui est possible dans un court terme, et d’y apporter des correctifs immédiats.

Il s’agit sur la base d’un mémorandum de mettre en pratique les urgences pour le bien commun des populations gabonaises.

A Lambaréné cela concerne la construction d’un marché, d’un stade, mais aussi d’améliorer la livraison des médicaments, et le soutien aux pêcheurs après l’incident lié à lamort mystérieuse d’une espèce précise de poissons.

Ndjolé.

«  ce sont des choses qui ne coutent pas des milliard »  Lucide et transparent Brice Laccruche Alihanga a souhaité rappeler que si beaucoup reste a faire certaines choses ont été faites, mais l’engagement à faire mieux demeure. Pour cela il faut mettre l’accent sur les besoins prioritaires des populations:  l’accès à l’eau , l’électricité et à éducation 

C’est aussi pour cette raison que lors de ces tournées la délégation est composée de plusieurs responsables sectoriels.

Mitzic 

Mitzic

Arrivé à Mitzic dont il a fait le chemin depuis Lambaréné le DCP du DCP a rappeler l’utilité de faire de un bilan de l’exécution des projets en cours. Un bilan basé sur les promesses et les réalisations, afin de promouvoir «  la décentralisation au service des populations » et cela comme lui-même l’a précise  « ne sera possible que par l’unité. »

OYEM 

Oyem

AKIBA ! Devant la foule monstrueuse venue l’accueillir sur l’esplanade de la tribune officielle, le Directeur de cabinet politique du Président de la République à eu ces mots «  AKIBA OYEM » sans aller dans un grand discours, le DCP a choisi de communier avec les siens qui ont décidé de rendre cette étape inoubliable. Et les remercier de cet accueil qui revient en premier au Président Ali Bongo Ondimba dont il n’est que le messager.

Leave a Reply

Your email address will not be published.