OPÉRATION SCORPION : L’ AMBASSADEUR DE FRANCE DÉMENT TOUTE INGÉRENCE

Ce vendredi 6 décembre 2019, sur son compte Twitter, le ministre des Affaires Etrangères, Alain Claude Bilie-By-Nze, a démenti les écrits parus mercredi 4 décembre 2019, dans le numéro 813 de La Lettre du Continent. Un nouveau démenti a été apporté par Philippe Autié, l’ambassadeur de France au Gabon. Il a été reçu ce jour par Ali Bongo Ondimba, au palais du Bord de mer.

Les écrits de La Lettre du Continent étaient des affabulations. Alain Claude Bilie-By-Nze a signifié que le gouvernement gabonais n’a reçu aucune pression au sujet de certains mis en cause dans l’opération Scorpion qui disposent également de la nationalité française.

« Si le gouvernement gabonais a activement communiqué sur le nombre de fonctionnaires interrogés (21), et incarcérés au soir du 2 décembre (13), il a été beaucoup moins disert sur les demandes d’explications pressantes qui lui adressent depuis une semaine la diplomatie française et pour cause : six des responsables gabonais mis en cause détiennent également la nationalité française, tout comme Brice Laccruche Alihanga », a écrit La Lettre du Continent.

Sur son compte Twitter Alain-Claude Bilie-By-Nze, a apporté un cinglant démenti à la rumeur distillée par ce confrère. « Le Gabon n’a subi aucune pression des autorités françaises au sujet des enquêtes et interpellations auxquelles procèdent actuellement les autorités judiciaires de notre pays. Cette rumeur est une pure invention qui n’engage que ses auteurs ».

« Seules les visites consulaires ont été sollicitées par le Consulat Général de France au Gabon et accordées par les autorités gabonaises compétentes, conformément aux dispositions de la Convention de Vienne sur les relations consulaires », a ajouté le ministre des Affaires étrangères. Manifestement, les simples visites consulaires n’ont rien à voir avec tout ce que La Lettre du Continent a écrit.

Dans un communiqué de presse rendu public ce vendredi 6 décembre, le ministère des Affaires étrangères informe que l’ambassadeur de France a eu un entretien avec le président Ali Bongo Ondimba, au cours duquel il a balayé d’un revers de la main les rumeurs colportées par La Lettre du Continent sur les supposées « pressions françaises ». « L’ambassadeur de France, haut représentant de la France au Gabon, Philippe Autié, reçut ce vendredi 6 décembre 2019 par Ali Bongo Ondimba, président de la République, a formellement démenti ces rumeurs », indique le communiqué.

« Une telle démarche, si elle avait été entreprise, aurait constitué une grave ingérence dans les affaires intérieures d’un Etat souverain », renchérit le communiqué.

Pamphil EBO

Leave a Reply

Your email address will not be published.