POLITIQUE : UNE  NOUVELLE ERE DEBUTE POUR LE PARLEMENT GABONAIS.

Les chambres haute et basse du parlement gabonais effectuent leur rentrée ce 01 octobre 2021. Celle-ci est marquée par le début d’une nouvelle ère. En effet, le parlement siègera désormais au cours d’une session unique allant d’octobre à juin, en application des dispositions de l’article 41 nouveau de la constitution qui prévoit que députés et sénateurs siègent jusqu’au dernier jour ouvrable du mois de juin.

Après trois mois de vacances et une année précédente bien chargée, les parlementaires retrouvent leurs hémicycles respectifs ce jour. Ce sera en présence du premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda, des membres de son équipe gouvernementale, que Faustin Boukoubi, président de l’Assemblée Nationale procédera à l’ouverture de la session parlementaire avant de laisser le soin à Lucie Milebou Aubusson-Mboussou, présidente du Senat de le faire pour son institution.

Tout comme l’année précédente, cette session promet des débats de fond houleux, en raison des textes qui sont restés en suspens. C’est le cas du projet de loi portant légalisation du mariage coutumier en République Gabonaise. Ce sera aussi l’occasion pour eux d’examiner le projet de loi de finance pour le compte de l’année 2022, et les projets d’ordonnances adoptés en période d’intersession parlementaire.

Pour rappel, la précédente session parlementaire avait été marquée par l’adoption de la loi 021/2021 du 27 juillet 2010, portant code du travail en République Gabonaise.