« NOUS DEVONS CRÉER 20 000 EMPLOIS PAR AN»

Dans une interview à la presse, le Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, estime que le Gabon dispose de tous les atouts pour atteindre cet objectif. Il doit mettre en œuvre un certain nombre d’outils juridiques, fiscaux, attractifs et techniques qui portent déjà leurs fruits au niveau de la zone économique spéciale de Nkok. Ces mécanismes peuvent donc être mis en œuvre dans le pays tout entier.

« Le meilleur moyen de retrouver le chemin d’une croissance profitable à tous, est de contribuer à créer des emplois dans le secteur privé, plus comme hier, dans le secteur public. Ce sont les entreprises qui sont créatrices d’emplois, et non l’Etat », explique Ali Bongo Ondimba.

« Nous devons être capables, à court et à moyen terme, de créer 20 000 emplois par an dans le secteur privé formel afin d’intégrer au marché du travail tous les jeunes qui, chaque année, frappent à sa porte », reconnaît le président. C’est en ce sens qu’il met toute son « énergie pour que le Gabon attire davantage d’investissements étrangers ». Grâce à sa vision stratégique, il rassure tout le monde que « nous avons tous les atouts pour cela ».

Plusieurs mesures ont été prises pour promouvoir l’emploi. Le retour à une meilleure gouvernance, l’entrepreneuriat impulsé à travers la mise en place d’incubateurs, sont des outils d’accélération de l’accès aux emplois. « Enfin en 2018, j’ai demandé que soit complètement réformé, en 2018, le système de formation, pour privilégier l’enseignement technique et professionnel. Ce sont là des réponses claires à la problématique du chômage ».


Pamphil EBO

Leave a Reply

Your email address will not be published.