PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE : UN HAUT-COMMISSARIAT POUR ASSISTER LE PRESIDENT


A la présidence de la République, le départ de Noureddin Bongo Valentin laisse place à un Haut-Commissariat de la République dont la mission est d’assister le président, Ali Bongo Ondimba, dans l’évaluation, le suivi et la mise en œuvre de son action politique.
Selon le leitmotiv, ce sont les dispositions des articles 47 et 52 de la Constitution qui confèrent la création de cette nouvelle entité.

Visiblement elle intervient à la suite de la remise à la disposition de son administration d’origine, du Coordinateur général des affaires présidentielles (CGAP), Noureddin Bongo Valentin.


Cette nouvelle entité s’est en effet vu attribuer quasiment les mêmes prérogatives que celles jadis dévolue au CGAP, notamment l’assistance du président de la République dans la conduite des affaires de l’Etat et veiller à leur stricte application. Mais en plus, le Haut-Commissariat de la République va intervenir sur un terrain tout aussi politique en se constituant comme relais de l’action du président de la République.


Ses missions comprendront également une interaction régulière avec les institutions politiques et les acteurs de la vie publique. C’est à ce titre que cette institution aura la lourde tâche de proposer les modalités de réalisation de l’action politique du Président de la République et de dresser des rapports et bilans de l’activité politique de ce dernier.

La création de cette entité publique fait cependant débat alors que de nombreux organes remplissent déjà ces missions. C’est le cas notamment du Conseil national de la démocratie (CND).


Séraphin Lame

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x