PRIMATURE : LA HAC EXPOSE SES DIFFICULTÉS AU PREMIER MINISTRE

Conduite par son président par intérim, Jean-Louis Mabendi, une délégation de la Haute autorité de la communication (HAC) a exposé hier, jeudi 25 novembre 2021, au Premier ministre, les difficultés qui entravent le fonctionnement du régulateur nationale des médias.

C’est à la demande du président par intérim de cette institution que cette délégation s’est rendue chez le Premier ministre. A la primature, Rose Christiane Ossouka Raponda et ses hôtes ont échangé sur les difficultés qui entravent le fonctionnement du gendarme des médias au Gabon.

Il faut dire que cette rencontre arrive à point nommé, tant au niveau de la HAC, ils sont nombreux à se plaindre de la mal gouvernance qui affecte la gestion de cette institution.

En effet, entre des retards des indemnités dues aux Conseillers membres, des conditions de travail difficiles, tant pour les conseillers que leur bureau et une gestion financière approximative selon les dires d’un conseiller membre contacté par notre rédaction, la HAC se porte institutionnellement mal.

Beaucoup de choses sont à revoir au sein de cette administration. C’est donc à juste titre qu’il paraissait urgent de rencontrer le premier ministre afin de trouver des solutions idoines aux problèmes qui minent le fonctionnement de cette entité.

Si des mécanismes non clarifiés ont été proposés à la délégation de la HAC par le Premier ministre comme piste de réflexion pour rendre plus performante cette institution de communication, des directives ont été données par le premier ministre aux ministres, aux départements pour une recherche de solutions.

Michaël Moukouangui Moukala