RESTRICTIONS AUX FRONTIÈRES : LE GABON POURRAIT APPLIQUER LA RÉCIPROCITÉ À L’EUROPE

Ce lundi 29 juin 2020 le Ministre d’État, Ministre des Affaires Étrangères Alain-Claude Bilie-By-Nzé a reçu les ambassadeurs de l’Union Européenne (UE) de la France, de l’Italie, de l’Espagne et de l’Allemagne, avec ces derniers il a abordé le sujet de l’ouverture prochaine des frontières dont l’annonce devrait être faite ce mardi 30 juin. 

Ayant pris acte de la décision de l’Union Européenne de n’ouvrir ses frontières au 1er juillet qu’à quatorze pays, « le ministre gabonais Gabon, pour sa part, décidera dans les prochains jours de l’ouverture de ses frontières selon les critères qu’il arrêtera. Il pourra de même choisir d’appliquer ou non la réciprocité selon que ses ressortissants seront autorisés à entrer dans l’espace européen ou non. »

Un langage diplomatique pour s’insurger d’une liste établie sur des critères opaques, et à laquelle le Gabon répondra au cas par cas par la réciprocité. 

La liste établie par l’Union Européenne sera amendée d’ici le 15 juillet. Toutefois la démarche du ministre Gabonais est à saluer et à applaudir des deux mains dans un contexte cette décision unilatérale de l’UE est appréciée comme une maladresse par plusieurs observateurs. 

Leave a Reply

Your email address will not be published.