TRIBUNE LIBRE: LE FÂCHEUX HORS SUJET DE L’ASSOCIATION POLITIQUE DYNAMIQUE UNITAIRE

  • Par Oscar Moudjiegou, Fondateur de Jeunesse Citoyenne

Retransmit en direct par « Life TV » une WebTv proche de Jean Ping, l’assemblée générale de dynamique unitaire du 8 janvier 2020, a brillé, et c’est une habitude par un cinglant hors sujet. Une hérésie quand on sait que les principaux animateurs de ce mouvement sont des enseignants.

Dynamique unitaire, une association politique, nous entendons ici les cris d’indignation des proches. Mais une association dont le parti politique ne fait aucun doute mérite ce patronyme qui retranscrit mieux ses ambitions plus politiques que sociales.

Pendant près d’une heure, les différents orateurs du mouvement se sont succédé au micro, sans fil conducteur, ni ordre du jour, orientant leurs discours au gré des cris de la petite centaine de badauds qui ont effectué le déplacement.

C’est ainsi que sans en apporter les éléments factuels,  les intervenants de « Dynamique Unitaire » ont tenté de remettre en cause les politiques d’austérité du gouvernement, en mobilisant des éléments de langage glanés sur les réseaux sociaux, et dans certains faits-divers. Même s’il faut reconnaître que les derniers scandales financiers opposés à une politique d’austérité peuvent soulever des questions légitimes, il n’en demeure pas moins que la Dynamique Unitaire, s’est lancée dans un exercice de macroéconomie au dessus de ses compétences.

Le « Gabon n’est pas en crise financière »  « le Gabon a beaucoup d’argent », et « nous devons avoir notre part », pouvait-on entendre au cours de cette assemblée générale. Une conception pour le moins triviale de l’économie d’un pays et de la répartition des richesses qui devraient se limiter au seul bonheur d’une centaine d’individus. Car pour nous, la vraie richesse du Gabon, ce ne sont pas les montants issus des détournements dans les entreprises privées et parapubliques, mais son potentiel humain.

Contrairement aux affirmation des « DJs » de Dynamique Unitaire, la question de la crise financière du Gabon n’est pas un secret ou une invention du gouvernement. En effet, fortement déstabilisée par la chute brutale des cours du pétrole en 2014, l’économie gabonaise a fait face à plusieurs défis. C’est pour accompagner ce changement que le Fonds Monétaire International (FMI) a conclu un accord triennal avec le Gabon pour un financement total de 642 millions de dollars. Un programme qui commence à porter des fruits, si l’on s’en tient au satisfecit adressé par le FMI au gouvernement gabonais.

Les show populistes de la Dynamique Unitaire dont l’influence du nombre de membres adhérents ne dépasse pas le terrain de basket d’Awendjé, sont un savant mélange de Fake-News et de mauvaises interprétations des réalités économiques du Gabon. Nous entendons par membre adhérent, un individu qui a rempli une fiche d’adhésion et paie des cotisations.  

Une Ode à la mauvaise foi que  le directoire de ce mouvement constitué d’anciens porte-paroles d’hommes politiques de l’opposition et candidats déchus aux élections politiques, gagneraient à perdre. Ils y parviendraient en prenant part aux négociations ouvertes par les autorités du ministère de la fonction publique, afin d’apporter si possible leur pierre, même minime, à l’édifice commun.

Vos contributions à redaction@medias241.com

Leave a Reply

Your email address will not be published.