spot_img

Pour Michel Menga, le RHM vivra

Le membre fondateur du Rassemblement Héritage et Modernité (RHM) devenu le Rassemblement pour la Patrie et la Modernité (RPM) lors du congrès extraordinaire du 5, 6 et 7 avril dernier, Michel Menga M’Essone dit vouloir poursuivre judiciairement dès cette semaine, Alexandre Baro Chambrier pour ce changement de nom.

« Nous ne pouvons pas accepter que nos amis puissent balayer du revers de la main ce que nous avons mis comme temps et des risques que nous avons pris pour créer ce parti. Nous ne pouvons pas l’accepter »,  a déclaré Michel Menga M’Essone, par ailleurs actuel ministre d’Etat en charge de l’éducation qui s’exprimait devant plusieurs de ses sympathisants sur la question du changement de nom du Parti qu’il a crée avec Baro Chambrier entre autres.

Dans sa déclaration du week-end écoulé, M’Essone à publiquement déclaré une bataille judiciaire dès cette semaine, contre ses anciens compagnons politiques, tout en rassurant les siens sur le fait que « le RHM ne mourra pas ! ».

L’homme politique qui avait été ignoré lors du congrès n’a pas manqué de fustiger cette grande rencontre politique. « Ce qui s’est passé vendredi, samedi et dimanche dernier, n’est pas un congrès du RHM mais plutôt un congrès constitutif du RPM », a-t-il déclaré. C’est donc une bataille devant les tribunaux qui s’annonce pour les membres fondateurs du RHM.

Pierre

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille