spot_img

« Run in Masuku »: Les vainqueurs sont Abdallah Mandé (H) et Stecy Ndiwa (F).  

LIBREVILLE, GABON (medias241.com)- Pour sa première édition dans la province du Haut-Ogooué, le  »Run In Masuku », dont le départ a été donné par le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, a vu la consécration de l’Ougandais Abdallah Mandé (Hommes) et Stecy Ndiwa, coureuse kenyane (Femmes) chez les professionnels.

Avec de près de 5 000 coureurs amateurs et professionnels parmi lesquels l’Ougandais Maxwell Kortek, vainqueur de la 2ème édition du 10 km de Port-Gentil organisée en juin dernier, les populations de la capitale du G2, dans une ambiance chaleureuse et festive, sont venues nombreuses soutenir et encourager les participants de cet événement sportif.

Tête de série numéro 9, avec un temps de  29 minutes et 12 secondes, Abdallah a créé la surprise en foulant le premier la ligne d’arrivée à la tribune officielle de Franceville en présence du président gabonais, Ali Bongo Ondimba et du ministre d’Etat, en charge du Sport, Alain-Claude Bilié-By-Nzé et bien d’autres autorités politiques et administratives de la localité.

«Malgré la concurrence entre les différents coureurs, nous avions comme deuxième adversaire les collines. Ce fut vraiment pénible j’ai dû doubler d’effort pour franchir en premier la ligne d’arrivée», a-t-il expliqué.

Les deux dernières marches du podium chez les professionnels reviennent respectivement à Telahun Bekele (29: 26 »),  Noah Kipkemoi  (29: 35 ») de nationalités éthiopienne et kenyane.

C’est avec des longues foulées maîtrisées, que la kenyane Stacy Ndiwa, récente championne d’Afrique du 10000 km a franchi la première, la ligne d’arrivée de la première édition du 10 km de Masuku chez les coureuses professionnelles.

Avec une vitesse maximum de  17 km,  la coureuse venue de la vallée du grand rift et des zones montagneuses du Kenya a avalé les 10 km de cette course qui s’est disputée ce samedi 29 septembre dans les rues de Franceville, chef-lieu de province du Haut-Ogooué (Sud-est du Gabon).

Les bras levés vers le ciel, Stacy Ndiwa, qui courait pour la première fois en terre gabonaise, a été plus rapide que  sa compatriote Sandra Tuei Chebet,  tête de série numéro 1 de l’épreuve chez les dames.

Favorite de l’épreuve, Tuei Chebet, 2e au dernier 10 km de Port-Gentil, a occupé la troisième marche du podium avec un temps de 34: 13 ».  C’est plutôt  Caroline Worknesh (l’Ethiopie), vainqueur cette année du 10 km de Valencienne (France), qui s’est emparée de la deuxième place en 34: 07 ».

Pour la championne, cette victoire mérite d’être célébrée,  car elle a dû batailler pour s’offrir ce succès : «C’est une victoire que je vais bien savourer, car le parcours a été très difficile», a-t-elle indiqué.

Tout en se félicitant de la réussite de l’organisation de cette course devenue nationale, le Président de la République a réitéré son engagement pour la promotion du sport dans notre pays en vue de former des élites gabonaises dans cette discipline particulière. « Nous avons l’espoir, en mettant en place une bonne politique, de pouvoir sortir des champions ici au Gabon et nous allons y arriver », a déclaré Ali Bongo Ondimba.

Enfin le Gabonais Marius Opana est sorti vainqueur de la catégorie ‘’amateur hommes’’ avec un temps de 35 minutes et 28 secondes, tandis que l’Anglaise Pauline Linton, en 43 mn 22 secondes, a remporté le trophée dans la catégorie ‘’amateur femmes’’.

Les organisateurs ont donné rendez-vous pour l’an prochain.

 

 

 

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille