COVID-19 : AUGMENTATION DES FORMES SÉVÈRES CHEZ LES JEUNES AU GABON

La troisième vague de covid-19 au Gabon et son lot de variant parmi lesquels le variant delta ne cesse de faire accroitre de façon exponentielle le nombre de cas graves de pandémie dans le pays. Contrairement aux deux précédentes vagues, les jeunes sont de plus en plus victimes de forme grave de la pandémie. Toute chose qui devrait interpeller sur la nécessité du respect des gestes barrières et de la vaccination.

Ce constat alarmant a été fait le 13 octobre dernier, au cours d’un atelier de formation sur les nouvelles données de la pandémie dans notre pays. La rencontre qui a réuni le comité de pilotage du plan de veille et de riposte (COPIL) a été présidée par le coordinateur général de cette organisation, le Pr Romain Tchoua.

Au cours de cet atelier, le Pr Tchoua et ses équipes avaient comme objectifs d’exploiter les données disponibles, d’harmoniser les méthodes de prise en charge des patients, et de faire la sensibilisation pour une couverture vaccinale plus importante. Avec plus de 5 000 cas actifs, le pays traverse une période assez trouble. Bien que le nombre de guérisons peut laisser présager des éclaircis à l’horizon, la timide campagne de vaccination laisse quant à elle dubitatif.