COVID-19 : LE GOUVERNEMENT A TOUJOURS ENGAGÉ SA RESPONSABILITÉ EN CAS D’EFFET SECONDAIRE POST VACCINALE

Le ministre de la santé, Dr Guy Patrik Obiang Ndong a tenu à lever l’équivoque sur la question liée à la responsabilité du gouvernement en cas de complication post vaccinale. C’était au cours d’un point de presse qu’il a conjointement animé en début de semaine avec Pr Marielle Bouyou Akotet, la présidente du comité national de vaccination (COPIVAC).

Pour le ministre de la santé, «l’objectif du gouvernement est de protéger la population ». Balayant d’un revers toutes les fakes news autour des effets secondaires liés aux différents vaccins contre la covid-19, Dr Guy Patrick Obiang Ndong n’a pas nié la survenu de quelques effets indésirables mineurs, parmi lesquelles les fièvres, fatigues et maux de têtes qui selon lui, sont généralement « rien de bien grave. »

Il a tout de même tenu à rassurer l’engagement du gouvernement d’agir en conséquence si devanture de cas plus graves survenaient après l’administration des doses de vaccin. « Pour que nous puissions bénéficier des vaccins, il y’a des exigences qui sont faites par les fournisseurs de vaccins. La première exigence est que les gouvernements s’engagent à assurer la prise en charge des effets indésirables qui peuvent subvenir après l’injection du vaccin. C’est un document que le ministre de la santé signe pour engager la responsabilité du gouvernement » a-t-il déclaré.

Plusieurs personnes sont jusqu’à ce jour encore réfractaires à la vaccination en raison des informations distillées dans l’opinion qui désengageaient la responsabilité du gouvernement en cas de complication post vaccinale. Ces éclaircissements du ministre de la santé devraient pouvoir permettre de motiver plusieurs personnes encore réticentes.