COVID-19 : LES COÛTS DES TESTS PCR POURRAIENT NE PAS AUGMENTER LE 15 DÉCEMBRE AU GABON

Le 27 octobre dernier, le ministre de la santé, Dr Guy Patrick Obiang Ndong annonçait une bagatelle de nouvelles mesures dans le cadre de la riposte contre la Covid-19. Parmi ces mesures, la fin de la gratuité des tests PCR. Une mesure impopulaire qui trouve l’assentiment des parlementaires.

Auditionné à l’assemblée nationale au courant de la semaine, dans le cadre des projets de loi relatif à la loi des finances 2022 en rapport avec le secteur de la santé, le ministre de tutelle a dû également s’expliquer à la demande des députés sur la décision de facturer les tests PCR à 20 000 FCFA et d’augmenter le coût des tests VIP à 50 000 FCFA. Cette demande d’explication en marge de l’audition du ministre est consécutive à l’impopularité de la décision auprès des populations gabonaises.

Dr Guy Patrick Obiang Ndong a expliqué aux parlementaires que les tests PCR avaient coûté à l’Etat plusieurs milliards de FCFA depuis l’apparition de la pandémie, et que cette mesure était tributaire de la volonté du gouvernement de voir l’économie être totalement relancée. Une explication qui même si dans le fond a réussi à convaincre les députés pourrait tout de même conduire à une réflexion autour de la question.

Selon des sources concordantes, le ministère de la santé et le comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à coronavirus au Gabon (COPIL) songeraient à maintenir l’accessibilité aux tests PCR dans son état actuel, ou à revoir à la baisse les propositions faites.