GABON : NOVEMBRE BLEU PREND SES MARQUES

Novembre bleu, la campagne internationale consacrée à la sensibilisation aux cancers masculins à pris ses marques la semaine dernière au Gabon. Le thème retenu, “Se dépister pour vivre plus longtemps”.

C’est timidement que le Gabon a lancé les séances de sensibilisation de la 2eme édition de sa campagne de dépistage contre les cancers masculins. Contrairement à Octobre Rose, campagne dédiée à la sensibilisation et la lutte contre les cancers féminins, Novembre Bleu ne connaît pas le même engouement.

Mais mieux vaut tard que jamais. Car la lutte n’a pas de frontières temporelles. Après le ministère de la Santé, dirigé par Guy Patrick Obiang Ndong, le tour est revenu la semaine dernière au Premier ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda de se lancer dans la sensibilisation.

Vendredi 19 novembre 2021, cette dernière a ouvert une brèche autour de la sensibilisation au cancer de la prostate et au dépistage du diabète et de l’hypertension artérielle. Cette campagne de prévention est ainsi l’opportunité de mettre l’accent particulier sur les cancers masculins et de sensibiliser le public.

Selon le Docteur Marcia Angue, Conseiller technique au ministère de la Santé, “le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez les hommes. C’est le cheval de bataille des autorités gabonaises. Il est non seulement le plus fréquent mais aussi le plus meurtrier. C’est pour cela qu’on en parle plus que les autres qui sont un peu plus rares.”

La campagne s’adresse aux hommes âgés à partir de 45 ans. Dès cet âge, la consultation est recommandée au moins une fois par an. D’après les spécialistes, le dépistage est un acte important dans la lutte contre cette forme de cancer. Grâce au détection précoce, le taux de guérison est de 80 %.

Pour la 2eme édition, le gouvernement gabonais a organisé sur l’ensemble du territoire national une campagne de sensibilisation et de dépistage des cancers masculins dont celui de la prostate.

Selon la primature, le dépistage est disponible et gratuit dans les structures sanitaires agréées. Chaque homme dépisté bénéficie du dépistage du VIH/sida, du diabète et de l’hypertension artérielle.

Séraphin Lame