spot_img

SANTE: Sept personnes sur 10 meurent d’un AVC au Gabon

Le forum sur les Accident vasculaire cérébral (AVC) tenu ce 29 mars à Owendo (sud de Libreville) par l’ONG « SOS AVC » révèle des chiffres accablants.

L’information statistique présentée  ce jour au forum sur les AVC dans la  commune d’Owendo, sur le thème « l’AVC n’est pas une fatalité », cet évènement s’est étendu sur les risques et les traitements de cette maladie permettant au public de mieux comprendre et d’éviter cette pathologie qui tue plus de 16 millions de personnes dans le monde et dont le nombre risque d’augmenter d’ici à 2030. 

Les présentations des médecins André Annick Nsounda, neurologue au CHUL et d’Eric Lebanda, médecin rééducateur au Centre d’action sanitaire et sociale, démontrent que la tranche d’âge des personnes victimes d’AVC varie aujourd’hui entre  28 et 55 ans. 

Le pourcentage de mortalité après avoir eu un AVC, un mois après est de 20% et de 40% après un an, si l’on ne bénéficie pas d’un suivi médical efficace. 

Au Gabon Comme ailleurs, l’hypertension artériel, le diabète, le tabagisme, l’alcool, le café, la drogue, l’obésité, l’excès de cholestérol, la sédentarité sont des facteurs de risques d’AVC Ischémique ou hémorragique. 

La présidente de « SOS AVC », Aimée Délia Djaly, elle même victime  en 2011, a indiqué que la prise en charge rapide des victimes d’AVC peut éviter une tragédie.

Pierre Rolland

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille