spot_img

Setrag: Ndoundangoye arrête la formation des conducteurs de train.



C’est le 5e accident ferroviaire marqué au compteur pour imprudence des conducteurs qui fait voir rouge le Ministre en charge des transports et de la logistique au Gabon, Justin Ndoundangoye. Ce dernier a suspendu à titre conservatoire, la formation des conducteurs de train au centre de formation de la société d’exploitation du Transgabonais. 


C’est l’information à retenir au sortir de la réunion de crise tenue dix heures après la collision des trains de la société d’exploitation du Transgabonais. 


« Que l’Etat puisse valider les modules, que l’Etat puisse valider les intervenants, que l’Etat puisse délivrer un agrément pour reconnaître ce centre comme un centre de formation professionnelle. Conduire un train étant issu d’un centre privé pour conduire des Gabonais que ce soit le train des marchandises ou le train voyageur, il va falloir que l’Etat puisse reconnaître l’habilitation », a déclaré le ministre Justin Ndoundangoye.


Une mesure qualifiée d’inédite par la tutelle, dont l’objectif visé est d’accélérer le processus d’élaboration des textes juridiques permettant au gouvernement, de reprendre la main entre autres, le contrôle et la validation des programmes de formation des conducteurs de lignes, la définition des profil des candidats aux formations, l’homologation des certificats et des licences.


De l’autre côté de la table, la direction générale de la SETRAG, a concédé à la tutelle, cet impératif de veiller désormais à l’ensemble du processus des formations et de définition de candidatures.
Dès ce lundi 20 mai, une équipe composée des membres du ministère, de l’Autorité de Régulation du Transport Ferroviaire (ARTEF) et de la SETRAG se penchera sur la finalisation de ces textes juridiques destinés à encadrer l’intense activité ferroviaire.


Au regard du niveau de traitement de ces textes attendus, le ministre des Transports et de la Logistique a indiqué à l’issue de la réunion de crise, que ladite suspension devrait être de courte durée. 
Car ils sont soucieux de préserver la dernière promotion d’étudiants (43) dont la fin de formation, est prévue pour le mois de novembre prochain.
Il est à souligner que cette collision des trains marchandises qui s’est produite dans la nuit de samedi 18 à dimanche 19 mai 2019, a fait 3 morts et des dégâts matériels sont évalués à plus de 10 milliards de FCFA.

Rhona Charline M’WENKONDET

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille