spot_img

Société: les chauffeurs de taxi de Libreville de plus en plus discourtois

Ils sont environ 30 000 au Gabon à nous transporter d’un quartier à un autre. Nous les empruntons au quotidien pour nous rendre au travail, à l’école ou au marché. Il s’agit bien évidemment des taxis. Malheureusement ceux qui conduisent ses véhicules ne sont pas toujours tous très courtois en vers les clients.

Insultes et agressions sont devenus le quotidien de certains usagers qui empruntent des taxis chaque jour.

Aujourd’hui cela devient un phénomène récurrent à en croire les témoignages de certains gabonais. « j’ai pris le taxi pour me rendre à mon lieu de travail, et en montant j’ai averti au préalable que j’avais 5000 fcfa, ce qui n’avait pas l’air de déranger le taximan. Arrivée à ma destination, je lui ai tendu les 5000 fcfa, il m’a d’abord dévisagé du haut en bas, avant de me traiter de folle et d’idiote. Prétextant ainsi que je n’avais pas averti avant de monter. Je n’en croyais pas mes oreilles. À la limite il était à deux doigts de me frapper, si ce n’était l’intervention d’un autre client à bord, qui avait confirmé que j’avais bel et bien averti avant de monter. Et cela aurait pu se terminer autrement » souligne Stella, une jeune esthéticienne.

Mais comment expliquer de tels agissements?
Voilà interrogation à laquelle nous n’avons pas de réponse, car l’explication rationnelle face à ce comportement inhabituel est tout simplement introuvable. Cependant, une chose est sûre, la situation va de mal en pire. Certains conducteurs de taxi, s’immiscent parfois dans les conversations des clients sans gêne et vont même jusqu’à vous demander à ses derniers de descendre de leur véhicule sans réelle raison, juste par que vous ne voulez pas discuter avec eux.

En réalité certains témoignages sont encore pires que ceux précités plus haut. Il y a parmi ses chauffeurs de taxi, des personnes absolument sans gêne et peuvent même oser vous dire ouvertement que vous sentez mauvais, que vous êtes un menteur pour une histoire de monnaie par exemple. Où même vous grondez si vous touchez le pare-soleil sans sa permission.

En outre, il est également important de souligner un fait qui est récurrent chez certains chauffeurs de taxi, Il s’agit des détours de trajet. Il n’est pas rare de prendre un transport en commun pour une destination précise dont vous connaissez en moyenne la durée du trajet, avant de vous retrouver 1h voire 2 h dans le même taxi, à cause des détours appelés communément en jargon gabonais “les longueurs ”. Ce qui met très souvent la plupart d’entre nous en retard au travail ou à l’école.

Ne dit-on pas que le client est roi? À quel moment cette assertion s’applique dans les transports gabonais? La courtoisie et le respect ont-ils perdue leurs sens dans les transports ? Autant de questions auxquelles certains taximan devraient se poser avant de prendre le volant.

 

Hervé Simon

Hervé Simon
Hervé Simon
Consultant en communication, animateur et présentateur de Medias241.
Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille