spot_img

Société : Quand Macron ridiculise « L’indépendance » de France24, RFI, et TV5 Monde

En France et Europe, ils ne sont écoutés ni suivi par « personne » accusent certains, pourtant, les médias du groupe France media monde, maison mère de Rfi, France24, et TV5, ont longtemps été, une épine dans le pied de certains Etat africains, contre lesquels, ces médias d’Etats français ne se gênent pas d’user à outrance du biais médiatique, au nom d’une soit disant «  liberté » d’informer.

Pourtant propriété de l’état français et donc outils d’influence de ce dernier, les médias publics français ont toujours échappé aux procès d’intention que eux mêmes font aux médias chinois. Signe des temps qui changent, de plus en plus de langues se délient pour dénoncer la manipulation de l’information de Rfi, France24, et TV5 Monde à l’encontre des certains Etats africains.

Il y a quelques semaines, l’activiste suisse-camerounaise, Nathalie YAMB, accusait france media monde et ses médias d’être des « instruments toxiques au service de la France ». Une accusation renforcée par les propos très récents d’un Emmanuel Macron qui s’adressait aux diplomates français le 1er septembre dernier : « Nous devons beaucoup mieux utiliser le réseau France médias monde ( TV5, RFI, FRANCE 24) qui est absolument clef, qui doit être une force pour nous. ».

Une déclaration qui ne laisse aucun doute sur l’intrusion du politique au sein des rédactions de ses médias. Et qui confortent ceux qui estiment que les charges des médias français contre certains dirigeants africains servent des objectifs inavoués et sont parfois commandés en haut lieux.

Au Gabon, les médias publics français sont réputés pour leurs propagandes contre les institutions et leur obsession du «  scandale ». Les sujets ne sont abordés que s’il permettent d’exposer des personnalités. Vu de France, l’affaire est une affaire Gabonaise, ce qui est absolument faux.

Moribonde du temps d’Africa numéro 1, Radio france international fait partie des radios francophones les plus écoutés sur le continent, alors qu’à Issy-les-moulineaux d’où elle émet, les 70 000 habitants de cette commune ne l’ont jamais écouté.

RFI, TV5 et France24, des outils au service de la France, ils sont nombreux à le dénoncer depuis des années, Macron vient de leur donner raison en mondovision. Occasion pour les uns et les autres de faire preuve du recul nécessaire quand il s’agit de consommer l’information de ces grands diffuseurs impartiaux.

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille