BÂTIMENTS ET E-LEARNING : L’UOB VA PAYER SON RETARD

Débutée en juin 2020, la reprise partielle des activités pédagogiques à l’UOB, marquée par les séries de soutenances pour les niveaux master et doctorat, d’examens et des corrections s’achève ce mois d’août 2020. Les autorités rectorales préparent donc la reprise partielle des activités pédagogiques en septembre 2020, et la reprise totale de celles-ci en janvier 2021. Une reprise des cours contestée par le Syndicat national des enseignants chercheurs (SNEC). C’est dans ce contexte qu’elles ont présenté l’état des lieux de l’UOB au ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, le Pr Patrick Mouguiama Daouda qui, lui-même, a enseigné à l’UOB.

Alors que l’enseignement à distance est impératif, le recteur par intérim a montré l’étendue des difficultés qu’il faut surmonter pour mettre en place le e-learning et pour respecter dans 4 mois la distanciation physique dans les amphithéâtres. « La covid-19 se donne à voir comme un révélateur des fractures et des fragilités de notre environnement pédagogique de travail. Elle a ainsi permis de mettre en exergue non seulement le retard accumulé en matière d’infrastructures pour respecter la distanciation physique, mais aussi la quasi-absence d’infrastructures numériques pour opérer le basculement à l’enseignement à distance », a déclaré Mesmin Noël Soumaho.

Pamphil EBO

Leave a Reply

Your email address will not be published.