CE CADEAU TRÈS SPÉCIAL OFFERT AUX VACANCIERS

Il est de coutume dans certains ménages de prendre en charge l’achat des fournitures scolaires des vacanciers qui ont séjourné chez eux.

« Cela m’est déjà arrivé de payer le trousseau scolaire de ma filleule quand elle vient passer ses vacances chez moi. C’est normal de le faire », explique un parent d’élève, 30 ans, célibataire. Les vacances tirent à leur fin et les vacanciers s’apprêtent à rentrer chez eux.

Les gens qui ont hébergé les vacanciers se chargent souvent de payer leurs trousseaux scolaires. Ils le font pour alléger les dépenses des parents. « J’ai ma nièce qui revient de Moabi. Elle est en vacances chez moi depuis le mois de juillet. En lui disant de venir me trouver à Libreville, l’objectif était de la suivre, mais aussi de prendre en charge ses frais de scolarités afin d’alléger sa maman qui a perdu son mari», relate un parent, 32 ans, père de famille.

« J’aide ma sœur dans l’achat des fournitures scolaires. Il est bien normal dans notre société de le faire car elle est venue passer ses vacances chez moi», explique un autre parent d’élève.

Toutes les familles n’appliquent pas cette coutume. « Je n’ai jamais pris en charge le trousseau scolaire d’un vacancier. Ce n’est pas une loi. Il est venu passer ses vacances chez moi. C’est suffisant. Jamais je ne payerai ses fournitures. Ses parents sont vivants», souligne Eric 35 ans.

Qu’à cela ne tienne, cette habitude est bien présente dans notre société et continue de se perpétuer.


Berlaine MOUBOUENGOU

Leave a Reply

Your email address will not be published.