CNSS: Romaric Ghislain Youmou, le nouveau directeur général face aux défis de la caisse.

Le conseil des ministres du 18 juillet a confié de nouvelles missions à Romaric Ghislain Youmou Mbodot en le nommant au poste de directeur général de la caisse nationale de sécurité sociale ( CNSS)

Celui qui était jusqu’à cette nomination secrétaire général de la CNSS, et responsable de la cellule cnss-sport prend les commandes d’une entreprise public aux prises avec une opinion publique et une d’une frange des retraités qui contestent le mode de paiement des retraites.

Payé trimestriellement depuis plus de 30 ans comme le stipule le code de sécurité sociale, les pensions vieillesse et retraites ont été payées mensuellement entre 2014 et 2017, une “innovation” hors-la-loi dont Nicole Assélé, qui laisse son siège, aura hérité en arrivant à ce poste. S’ensuivra une longue crise qu’elle a réussi à désamorcer quelques semaines avant la nomination de Romaric Ghislain Youmou. C’est donc d’une une entreprise public face à plusieurs défis mais dans un climat apaisé que le nouveau directeur prend les commandes.

Les mesures d’accompagnement initiés par l’administration sortante ont reçu il y a quelques jours un quitus d’approbation du syndicat national des retraités, ce dernier a d’ailleurs appelé à la fin des manifestations qui avaient pris place devant le siège sociale de la caisse.

Pour Romaric Ghislain Youmou, cette nouvelle mission sera sans doute facilitée par la grande connaissance qu’il a de l’entreprise, des préoccupations les plus importantes du gouvernement, et des usagers de la caisse.

Tout un programme pour appliquer les priorités sociales du gouvernement. Le nouveau directeur est aussi attendu sur sa capacité à communiquer efficacement et vulgariser les réformes entreprises par la CNSS auprès du plus grand nombre. La méconnaissance du fonctionnement de l’institution et des lois a fait ces derniers mois le lit de plusieurs campagnes de manipulation envers l’opinion publique.

Il serait aussi avisé d’aider le gouvernement en situant la capacité de la CNSS à tenir ses engagements à court et moyen termes en mettant plus de transparence sur toutes les initiatives de la caisse, qui aura à maintes reprises diversifiée ses missions, au risque de parfois s’écarter de ses missions premières de protection sociale.

Pamphil EBO

Leave a Reply

Your email address will not be published.