CORONAVIRUS : LA BRIGADE DE LA DGCCRF À LA CHASSE DES VENDEURS À LA SAUVETTE

Dans le cadre de sa mission régalienne et suite aux récentes directives édictées par le gouvernement quant au respect des prix des gels hydroalcooliques et des masques, la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) déploie depuis une dizaine de jours, 25 brigades de contrôle à Akanda, Libreville et Owendo.

Selon le constat de la DGCCRF, les vendeurs à la sauvette profitent de la situation pour faire dans la spéculation. Par exemple, ils vendent un masque ou une paire de gants à 5OO Fcfa l’unité, au lieu de 150 Fcfa. Pour un paquet de gants achetés à 8 000 Fcfa, les vendeurs obtiennent un bénéfice de 45 000 Fcfa.

Le 16 mars 2020, Jean-Marie Ogadanga, ministre de l’Economie et des Finances, a bloqué les prix en détail des produits utilisés dans le cadre de la lutte contre la propagation du covid-19. Il fixe le barème des prix de ces produits et annihile toute possibilité d’inflation. Un arrêté visant à endiguer la flambée de ces produits, consécutive à la forte hausse de la demande dans les grands centres urbains, a été émis.

Pour éviter toute pénurie et faciliter l’accès des populations à ces produits essentiels du moment, le pays a réceptionné 40 tonnes de matériels médicaux, le 25 mars 2020. Le gouvernement a également annoncé la production locale des gels hydroalcooliques.

Maxime OWONO

Leave a Reply

Your email address will not be published.