DÉMANTÈLEMENT D’UN RÉSEAU DE CONTREFAÇON DE BANANES MÛRES

La mairie de Libreville, a lancé le 9 septembre 2019, au marché banane (Pk8), une vaste opération de lutte contre la banane de la contrefaçon, mûrie par accélération par une substance chimique appelé” versé versé”.

”La banane mûre se vend tellement plus vite que la banane verte”. Face à cela, les commerçants véreux ont décidé de fabriquer des cargaisons de bananes mûres en quelques heures, au marché du Pk8.

‘’Lorsqu’un produit chimique est répandu en quantité incontrôlable, il devient un poison’’, déclare Mathurin Obiang, 23 ans, étudiant à l’Université Omar Bongo (UOB). L’inspection générale municipale qui l’a donc compris a saisi un important stock de bananes mûres de la contrefaçon, en vue de lutter contre ce commerce illicite. L’opération va se poursuivre dans la capitale.

Les commerçants et les ”les faux chimistes” coupables devront répondre de leurs actes, en attendant que les chercheurs identifient la composition chimique du ”versé versé”.

Les commerçants véreux aspergent les régimes de bananes vertes de ”versé versé”, à l’ombre de la lumière. Un processus chimique commence. En quelques heures, toutes les bananes deviennent mûres.

Les fausses bananes mûres frites prisées par les consommateurs de poissons, moutons, rognons, brochettes de viande braisés, sont désormais interdites de vente dans la capitale.


Pamphil EBO

Leave a Reply

Your email address will not be published.