DROITS DE L’ENFANT : 1412, LE NUMÉRO POUR SAUVER LES ENFANTS EN DÉTRESSE

Dans le cadre de la Journée internationale des Droit de l’enfant, célébrée chaque 20 novembre, le ministre chargé des droits de l’Homme, Erlyne Antonella Ndembet-Damas, dans un discours de circonstance, a annoncé le jeudi 19 novembre 2020, l’ouverture d’un centre d’appels pour enfant en détresse. Le 1412 est le numéro gratuit a composé pour dénoncer tout acte allant à l’encontre des droits d’un enfant.

Les autorités gabonaises comptent bien faire respecter les droits de l’enfant sur leur territoire, en comptant sur la participation de toute la population. Pour preuve, « sous la supervision de la Direction générale des droits de l’Homme, les acteurs du système national de protection de l’enfant vont effectuer, à la suite de l’ouverture officielle du centre d’appels gratuit 1412 pour enfant en détresse, une campagne d’information et de sensibilisation à l’endroit des chefs de quartier des communes de Libreville, d’Owendo et d’Akanda, du 30 novembre au 8 décembre 2020 et qui devrait se poursuivre à l’intérieur du pays », a déclaré le membre du gouvernement.

Elle a par ailleurs exhorté « l’ensemble des parents et des acteurs du système national de protection de l’enfant à doubler de vigilance et à faire de plus d’abnégation dans la garantie de leurs droits ». Toutes les composantes de la population doivent s’impliquer pour les Droits de l’enfant soient respectés. Elle a tenu à rappeler aussi, que pour le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, « la garantie des droits et l’amélioration des conditions de vie des enfants au Gabon constituent l’une des priorités ». Notons que cette année, le thème retenu est, ‘’le renforcement de la protection des droits des enfants les plus vulnérables en ce moment de crise : une responsabilité collective’’.

Maxime OWONO

Leave a Reply

Your email address will not be published.

WhatsApp chat