Education en santé sexuelle : les encadreurs pédagogiques mieux outillés

Les encadreurs pédagogiques du pré-primaire, du primaire et du secondaire, ont participé du jeudi 16 mai au vendredi 17 mai, à l’Institut Immaculée Conception, à un atelier de validation des outils de suivi et d’évaluation en Education en santé sexuelle et de la reproduction (ESSR), initié par le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) et le ministère de l’Éducation nationale.

Cet atelier avait pour objectif, entre autres, de former le personnel enseignant sur l’ESSR. Au terme des travaux, les participants et les formateurs ont élaboré et validé les outils d’enseignements en ESSR qui seront utilisés devant les bambins des classes du pré-primaire, du primaire et du secondaire. ”Les travaux ont consisté à harmoniser les outils qui vont servir aux encadreurs pédagogiques des différentes disciplines pour accompagner les enseignants à dispenser ces contenus dans les salles de classe, à développer des stratégies d’enseignement-apprentissage pour aider les élèves à leur tour, d’acquérir des compétences, d’avoir la bonne attitude, le bon comportement pour pouvoir gérer les problèmes qui concernent la jeunesse actuelle,” a déclaré Clarisse Anguezome, inspecteur pédagogique des Sciences de la vie et de la terre, par ailleurs formateur. 

Au regard des nombreuses grossesses précoces enregistrées en milieu scolaire et la vie active sexuelle des filles qui se manifeste de plus en plus jeunes, ces enseignements sont bienvenus. La dernière enquête démographique et de santé (EDSG) effectuée au Gabon en 2012, montrait que un peu plus de 2 filles sur 10, et près de 7 filles sur 10 ont déjà eu leur premier rapport sexuel non protégé avant d’atteindre respectivement 15 et 18 ans. 

Maxime OWONO

Leave a Reply

Your email address will not be published.