GESTION DES ORDURES : LE GOUVERNEMENT VEUT PROLONGER LA DURÉE DE VIE DE LA DÉCHARGE DE MINDOUBÉ

Haute de 40 mètres, le gouvernement veut diminuer la hauteur de la décharge de Mindoubé à 15 mètres conformément aux standards internationaux. Dans le même temps, l’institution envisage d’allonger de quelques années, la durée de vie de cette décharge.

Mindoubé va devoir supporter encore quelques années avant de voir sa décharge être abandonnée. Les ordures, qui ont atteint des sommets critiques à 40 mètres de pic, vont être réduites à 15 mètres.

Cette solution, substantielle, a été proposée par le Gouvernement par l’intermédiaire du ministère de l’Intérieur géré par Lambert Noël Matha. Cette décision ne devrait cependant pas apporter des changements face aux conséquences que cette décharge à sur la santé des populations environnantes.

“Ces opérations, a fait remarquer Lambert Noël Matha dans une interview accordée à l’Union, ont pour but de prolonger la durée de vie de cette décharge de deux à trois ans supplémentaires.” Ce projet comprend également d’autres paramètres qui vont participer à mieux maîtriser cette question.

De 35O tonnes il y a quelques années, les déchets déversés à Mindoubé ont doublé ces dix dernières années pour se situer à 800 tonnes. L’augmentation de la population de Libreville serait la cause de cette croissance. L’autre raison tient de la durée de vie de cette décharge construite il y a des dizaines d’années.

Depuis des années, le gouvernement cherche des solutions à ce problème, mais la question des moyens impacte l’aboutissement de sa démarche.

Michaël Moukouangui Moukala