INSALUBRITÉ : CHRISTINE MBA NDUTUME FACE AUX POINTS NOIRS DE LIBREVILLE

La mairie de la commune de Libreville veut se débarrasser des points noirs qui ternissent l’image de sa circonscription administrative. C’est ce qui ressort de l’opération d’assainissement lancée hier, lundi 11 octobre par cette administration.

C’est le 4eme Adjoint au Maire, Eduard Nziengui Nziengui en charge de l’Environnement et du Domaine communal, qu’accompagnait le Directeur général de l’Environnement de la Mairie que l’opération contre le phénomène des points noirs des six arrondissements de la capitale gabonaise a été lancée.

Son objectif est de supprimer, dans la continuité, les dépotoirs anarchiques d’ordures créés par l’incivisme des populations sur le domaine communal et qui polluent l’environnement des quartiers.

Pour la circonstance, les 2ème et le 3ème arrondissements ont été les premiers sites à recevoir cette tournée. Tout au long de celle-ci, sensibilisation, nettoyage et marquage des points d’apport volontaires dans les différents arrondissements de la Commune de Libreville et répression selon les textes en vigueur seront au rendez-vous.

Si rendre la ville propre fait partie des missions régaliennes de l’hôtel de ville, il faut dire que face à l’insalubrité galopante de la ville de Libreville les regards sont constamment rivés vers les autorités municipales.

Ce type d’action dénote cependant d’une volonté de résilience de cette administration face aux préoccupations que posent la question de l’insalubrité à Libreville. Mais sans une responsabilité collective, l’action de la mairie pourrait être vaine.

Séraphin Lame