JUSTICE : DES TRAVAUX D’INTERET GENERAL POUR LES PEINES MINIMES


Entériné en Conseil des ministres, les personnes coupables de délits, et condamnées à des peines réduites pourraient désormais être contraintes d’exercer des travaux d’intérêt général en lieu et place des emprisonnements.

Selon le récent conseil des ministres, l’objectif de ce projet, présenté par le ministre de la Justice, vise à contribuer au désengorgement des prisons et à la réinsertion des délinquants.
La possibilité de condamnation à une peine de travail d’intérêt général sera une option parmi tant d’autres et ne s’appliquera qu’à des délits minimes.


Faute des prisons de substitution, l’entrée en vigueur de ce projet de décret est d’ores et déjà saluée au Gabon alors que le phénomène du sureffectif des prisons du pays est décrié par les ONGs et Association des défenses des droits de prisonniers depuis plusieurs années.


Séraphin Lame

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x