GABON/JUSTICE : L’ACCUSÉ JUSTIN NDOUNDANGOYE À LA BARRE

L’ancien ministre chargé des travaux publics et des transports et député du 2e arrondissement de la commune de Franceville, Justin Ndoudangoye, sera jugé ce vendredi devant le tribunal correctionnel spécialisé de Libreville. Il comparait pour prise illégale d’intérêts, concussion, association de malfaiteurs et complicité de concussion

Justin Ndoundangoye va comparaître à nouveau ce vendredi devant le tribunal correctionnel spécialisé de Libreville, après le renvoi de la  première audience du vendredi 12 novembre. Un renvoi de deux semaines sollicité par son conseil pour mieux préparer sa plaidoirie. 

« Je n’ai que les déclarations de mon client, mais pas celle de l’autre partie. Entre autres, le liquidateur de l’Octra, dont j’ai découvert les déclarations en partie dans l’ordonnance de renvoi, notamment sur les procès-verbaux et l’interrogatoire au fond. J’aimerais avoir l’entier dossier, afin de bien préparer la défense de mon client » a expliqué Me Cédric Maguisset l’un des conseils de l’ancien ministre à l’Agence Gabonaise de Presse.

Arrêté et écroué à la prison centrale de Libreville le 10 janvier 2020, dans le cadre de l’opération anticorruption Scorpion, Justin Ndoundangoye est poursuivi par la justice gabonaise pour prise illégale d’intérêts, concussion, association de malfaiteurs et complicité de concussion.