JUSTICE : ALI BONGO S’IMPRÈGNE DES ENJEUX DE LA CONFERENCE INTERNATIONAL DES BARREAUX

Après la présentation en début de semaine des enjeux de la conférence international des barreaux, au premier ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda, par le bâtonnier de l’Ordre des Avocats du Gabon Me Lubin Ntoutoume , ce dernier a été reçu en audience par le président de la République, Ali Bongo Ondimba. Cette audience portait essentiellement sur les questions liées à l’organisation à Libreville de la 35ème Conférence Internationale des Barreaux.

Le Gabon abritera du 1er au 3 décembre 2021, la 35ème Conférence internationale des Barreaux placées sous le thème « Le droit et la justice à l’épreuve de la Covid-19 ». Cette grande messe regroupe des Barreaux affirmant un idéal d’indépendance et dont les organes directeurs sont démocratiquement désignés par les avocats eux-mêmes. A Libreville, les hommes en toge profiteront de cette tribune pour mesurer l’impact de la crise sanitaire dans le domaine de la justice et du droit.

Au cours de cette audience Me Lubin Ntoutoume a tenu à présenter au chef de l’Etat les enjeux liés à l’organisation d’un tel événement dans notre pays. Parmi les invités de marque attendus à Libreville figure Louise Mushikiwabo, Secrétaire général de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), et principale partenaire de la Conférence internationale des barreaux.

Notons que l’implication du numéro un Gabonais dans la promotion des droits des femmes et de l’égalité des genres, confère à notre pays une place importante à l’échelle sous régionale et continentale en matière de promotion des droits de l’homme. Le numéro un gabonais a par ailleurs instruit son gouvernement à ne ménager aucun effort pour la réussite de cet évènement.