JUSTICE : LIBREVILLE ABRITERA LE 35ème CONGRÈS INTERNATIONAL DES BARREAUX

En prélude à la 35ème édition du congrès international des barreaux (CIB), le premier ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda a reçu en audience le bâtonnier de l’ordre des avocats du Gabon, Me Lubin Ntoutoume ce 11 octobre 2021, à la primature. Au menu des échanges, présentation des enjeux pour le Gabon d’abriter un tel événement.

La CIB a pour objet de créer une structure de coopération entre les Barreaux de pays de tradition juridique commune, c’est-à-dire essentiellement les Barreaux francophones. Elle groupe des Barreaux affirmant un idéal d’indépendance et dont les organes directeurs sont démocratiquement désignés par les Avocats eux-mêmes.

Pour le bâtonnier de l’ordre des avocats du Gabon, « il s’agit d’un événement international et la tradition veut que le gouvernement prenne à bras le corps le dossier » d’où l’intérêt de cette visite effectuée au chef du gouvernement gabonais.

A travers cette assemblée, la CIB entend mettre en œuvre la notion du caractère universel des droits de l’Homme en particulier, car « c’est aussi des questions de démocratie, d’Etat de droit, des libertés publiques et donc un enjeux de taille » rappelle Lubin Ntoutoume. Cet événement sera l’occasion pour le Gabon de montrer son implication dans le combat du respect des libertés individuelles. Ce sont 24 représentants des barreaux de divers pays essentiellement francophones qui prendront part à ce congrès international, prévu se tenir à Libreville, du 1er au 03 décembre prochain