LA BICIG ADMET UN MANQUE DE SECURITE SUR LE SYSYTEME DES CARTES BANCAIRES

La Banque pour le Commerce et l’Industrie du Gabon (BICIG) traverse une période sombre, traduit par la défaillance du système des cartes bancaires. Le 18 mai 2020, la Banque a subi des retraits frauduleux, d’un montant total de 113 millions de FCFA. Cette faille est l’un des plus grands scandales dans le secteur banque.

Ce scandale pourrait couter cher à la Banque pour le Commerce et l’Industrie du Gabon. Cette défaillance intervient peu de temps après la cession de l’actionnaire BNP, au profit du Fond Gabonais d’Investissement Stratégique. Premier gros défi depuis le départ au Capital.

La BICIG dit avoir « identifié les cartes et les transactions frauduleuses concernées afin de circonscrire définitivement l’incident », une source citée par le site Gabonreview assure qu’elle aurait subi de lourdes pertes, « la fraude aurait démarré le 6 mai, avant d’être stoppée huit jours plus tard, après identification suite à des réclamations de certains clients ».

Cette fraude se serait passée depuis le Mexique. Elle concernerait quelques 2 000 cartes, pour 8 000 transactions au totale effectuées, pour un montant global de 200 millions de FCFA. Selon Gabon Review «1 200 clients ont été débités pour 113 millions sur leurs comptes Bicig. Les 800 autres n’ont pas été débités, la BICIG ayant pu suspendre depuis le 14 mai les opérations frauduleuses avant leur comptabilisation» .

Freddy MOUSSOUNDA

Leave a Reply

Your email address will not be published.