LA FIFA, L’OMS ET LA COMMISSION EUROPÉENNE CONTRE LES VIOLENCES DOMESTIQUES

La FIFA et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et la Commission Européenne ont uni leurs forces afin de lancer la campagne #SafeHome, qui vise à soutenir les femmes et les enfants face aux risques de violences domestiques.

Ces trois institutions entendent conscientiser sur la hausse des rapports d’abus en la matière, alors que les mesures de confinement prises pour ralentir la propagation du Covid-19 exposent les femmes et les enfants à des risques plus importants. Dans le monde entier, près d’une femme sur trois est victime au cours de sa vie, de violences physiques ou sexuelles de la part d’un partenaire intime, ou d’un proche.

Avec l’arrivée du Covid-19, plusieurs familles sont partiellement confinées. Sachant que le plus souvent, ces violences sont le fait du partenaire et surviennent à domicile, les trois entités susmentionnées ont tenu à conscientiser sur ces actes répréhensibles.  38% des féminicides sont commis par le partenaire. Selon les estimations, un milliard d’enfants âgés entre 2 et 17 ans ont déjà subi des violences physiques, sexuelles ou émotionnelles ou des négligences au cours de l’année écoulée.

En raison des mesures de distanciation physique actuellement en vigueur dans de nombreux pays, les femmes et les enfants ont en outre plus de difficultés à alerter leur famille, leurs amis ou des professionnels de la santé, qui pourraient leur apporter soutien et protection. Au Gabon, plusieurs entités battent campagne sur les violences faites aux femmes, à l’instar de la Fondation Sylvia Bongo Ondimba (FSBO) pour la famille.

Maxime OWONO

Leave a Reply

Your email address will not be published.