La GSEZ inaugure 25 pompes hydrauliques dans 10 villages du Komo Mondah

La GSEZ inaugure 25 pompes hydrauliques dans 10 villages du Komo Mondah

LIBREVILLE, GABON (medias241 com)-D’un coût estimé à 300 millions de francs CFA, la Zone économique spéciale de Nkok (GSEZ) a procédé ce mercredi 5, à la livraison de 25 pompes hydrauliques aux populations de 10 villages, en partant de Nzob Bang, dans le 2e arrondissement de la commune de Ntoum, jusqu’à Ayeme Maritime, dans le département du Komo Mondah.

Les ouvrages livrés avaient été lancés en avril dernier et réalisés par GSEZ, en collaboration avec l’entreprise Dyzie BTP,  entre dans le cadre de la politique sociétale de la société Singapourienne, pour contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations des agglomérations du pourtour de ses sites.

Dans le cadre de la décennie pour l’action «L’eau, source de vie»,  l’action de GSEZ d’une part, résout le problème de la rapidité du rythme actuel d’urbanisation, qui nécessite un effort soutenu rien que pour parvenir à maintenir les taux de couverture actuels, d’autre part la dramatique situation des populations rurales encore privées d’accès à l’eau potable et à l’assainissement de base, situation qui impose de procéder à une mobilisation de ressources sans précédent afin de réduire l’écart considérable qui sépare les populations urbaines et rurales à cet égard.

«Nous félicitons la GSEZ pour ce projet. Parce qu’il vient soulager les populations pour l’approvisionnement en eau potable. C’est des réalisations qui sont faites dans l’intérêt des populations car (…) ici, il est principalement question de l’eau, des pompes hydrauliques qui viennent soulager un tant soit peu, le manque d’eau », a déclaré Yvon Gustave Charles Poyo, le préfet du Komo Mondah.

« C’est un geste d’amour envers nous population d’Ayémé, parce que nous sommes resté longtemps sans eau, aujourd’hui, nous sommes soulagés, cette eau va nous permettre de bien vivre »,  s’est réjoui l’infirmier major Mouléka Jean Bedel affecté au dispensaire de la localité depuis plusieurs années.

Du point de vue technique, ces pompes sont construites sur un forage de 10 mètres. Avec une durée de vie estimée à 10 ans, elles sont conçues de façon à «ne présenter aucun danger ni par la qualité de son eau encore moins pour les matériaux utilisés aux populations», a rassuré Pertus Dacruz, responsable de projet à GSEZ

Les pompes hydrauliques constituent l’une des solutions les plus économiques et simples pour assurer un approvisionnement collectif en eau potable dans les zones rurales mais aussi dans les milieux péri urbains. Elles permettent aussi de faire disparaître les risques de chute, notamment d’enfants, comme dans le cas des puits ouverts.

Elles améliorent également les conditions d’hygiène et de puisage de l’eau, supprimant l’utilisation de seaux à propreté incertaine, et limitent les maladies liées à la contamination de l’eau.

 

 

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x