L’acte 2 de la Décentralisation est en mouvement.

La décentralisation, au nombre des priorités du gouvernement gabonais, le Premier ministre, chef du gouvernement, Julien Nkoghé Bekalé, l’a rappelé ce mercredi 24 juillet 2019, au cours d’une interview télévisée, accordée à la chaîne d’information en continu Gabon 24, est passée à l’acte 2 , un vœu cher au président de la République Ali Bongo Ondimba.

Problématique depuis la fin des années 80, la décentralisation est devenue une priorité politique affichée par le Gabon. Interrogé sur les missions de ce ministère, aujourd’hui détaché de celui de l’Intérieur, Julien Nkoghé Bekalé, est longtemps revenu sur la genèse de ce concept.

« L’acte 1 de la décentralisation a été réalisé en 1996, par l’adoption de la loi sur la décentralisation. On a organisé les élections, les maires ont été élu, jusqu’aux dernières élections qui se sont déroulés en 2018 », a-t-il déclaré.

En effet, après la loi sur la décentralisation politique dans le cadre du premier acte, l’acte 2 de la décentralisation sera selon le chef du gouvernement, axé sur le développement.
« C’est pour cela que le président de la République a décidé de mettre en place un ministère dédié. C’était pour passer à une décentralisation effective, un transfert effectif d’un certain nombre de compétences aux collectivités locales qui sont plus proches des populations», a-t-il ajouté.

C’est la mission première de ce ministère : conduire l’acte 2 de la décentralisation.

La décentralisation est présentée comme une nouvelle voie, comme un nouveau chemin de la démocratie et du développement, après avoir longtemps tout misé sous un régime centraliste.


Rhona Charline M’WENKONDET

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x