LE  CHUL SOIGNE PLUS DE 70% DE GABONAIS ÉCONOMIQUEMENT FAIBLES

Marie-Thérèse Vane, la directrice générale du Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL), a annoncé le 5 août 2020, au cours d’une réunion, la reprise des activités ce lundi 10 août 2020, au sein de cette structure hospitalière. Occasion pour elle de rappeler que le CHUL occupe une place de choix dans le quotidien des Gabonais économiquement faibles puisque 70 % d’entre eux y reçoivent leurs soins.

Le CHUL joue un rôle capital dans la prise en charge médicale des Gabonais démunis. La reprise des activités habituelles au CHUL est applaudie des deux mains par cette catégorie de gabonais vulnérables. Réquisitionné par le Copil dans le cadre de la prise en charge des patients atteints de covid-19, le CHUL resté fermé aux autres pathologies depuis le 10 avril 2020. Avec la baisse des contaminations à la covid-19 et des cas actifs, le CHUL va de nouveau s’ouvrir aux patients souffrant de toutes les autres pathologies.

En prélude à cette reprise, la directrice générale du PNUD a échangé avec les responsables des services du CHUL en vue de valider la stratégie de reprise des activités régulières au sein dudit établissement le lundi 10 août 2020, véritable refuge des patients vulnérables. «La situation est rendue nécessaire par les effets conjugués de la tendance baissière qui se consolide chaque jour davantage sur le front de la riposte anti-Covid-19 et de la forte demande d’accès aux soins des personnes souffrant d’autres pathologies, pour lesquelles le CHUL consulte plus de 70% de gabonais économiquement faibles (GEF)», a expliqué Marie Thérèse Vane. Elle a déclaré attendre les autorisations du ministère de la Santé pour la reprise normale des activités.

Pamphil EBO

Leave a Reply

Your email address will not be published.