LE RAS-LE-BOL DES COMMERÇANTS DE DENRÉES

 
Spoliation, prélèvements intempestifs de taxes,  les vendeurs de denrées alimentaires en ont ras-le-bol. Depuis quelques jours, ils observent une grève d’avertissement. Le gouverneur de province, Joël Ogouma a convoqué une réunion afin de trouver une solution à ce désaccord.

Depuis près d’un mois, la pénurie de produits vivriers se fait sentir dans les régions de d’Oyem, Bitam, Mitzic et Libreville. En cause, les multiples contrôles des gendarmes et policiers, douaniers, ministère du Commerce et des Transports, des services d’hygiène et des collectivités locales. Les commerçants dénoncent le fait de devoir débourser des sommes faramineuses dans les nombreux postes de police. Soit 15 postes de contrôle pour la police et la gendarmerie et 16 pour les douanes et autres services, sur un itinéraire d’à peine 100 kilomètres.

Réunis autour de Joël Ogouma, les syndicats des commercants et des transporteurs, préfets, maires, présidents des conseils départementaux et responsables des forces de défense et de sécurité ont mené une réflexion profonde et minutieuse. Constitués en sous-commissions, ils ont passé en revue tous les problèmes, afin de convenir d’une solution.
 
Solange TAMO

Leave a Reply

Your email address will not be published.