LE STATUT IDÉAL DE L’ENSEIGNANT CHERCHEUR À l’ÉTUDE

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique a annoncé ce vendredi 17 janvier 2020, à travers un communiqué qu’il lance à travers tout le pays, une série de rencontres avec les universités, les grandes écoles et les instituts du 16 janvier au 7 février 2020.

Les réflexions attendues seront largement consacrées à la diversification des offres de formation au regard des mutations qui touchent le marché de l’emploi mais surtout à l’amélioration des textes réglementaires qui régissent le statut de l’enseignant chercheur, afin que ce dernier devienne un véritable acteur du développement du pays.

Dans ce communiqué, le ministère explique que ces rencontres ont pour ordre du jour « la révision et l’élaboration des textes réglementaires de l’Enseignement supérieur public, la question relative à la diversification des offres de formation pour une adéquation formation-emploi, la révision des statuts particuliers des enseignants-chercheurs pour l’amélioration significative des conditions sociales, de la récompense du mérite qui garantit l’excellence et la compétitivité internationale ».

Le Gabon a besoin de la recherche scientifique locale dynamique pour atteindre plus vite ses objectifs de développement. C’est en ce sens que Frédéric Mambenga Ylagou, secrétaire général a été chargé de conduire ces rencontres et de présenter leurs objectifs devant les responsables administratifs, académiques, les partenaires sociaux et les syndicats des enseignants.

Cette mission résulte des recommandations prises durant cours des états généraux de l’éducation en 2010 et lors des assises de la Task force éducation – formation – emploi en 2018.


Pamphil EBO

Leave a Reply

Your email address will not be published.