LES TROUPES GABONAISES ENGAGÉES DANS LE MAINTIEN DE LA PAIX EN AFRIQUE

En décembre 2002, la Force Multinationale en Centrafrique (FOMUC) avait été mise en place pour lutter contre l’instabilité chronique en Centrafrique avec à la tête des généraux gabonais dont Roger-Auguste Bibaye-Itandas, Jean-Claude Ella Ekogha, Ignace Mavoungou et Barthélémy Ratanga. En décembre 2020, 450 soldats gabonais ont rejoint la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (Minusca). Depuis plusieurs années, les troupes gabonaises sont engagées dans le maintien de la paix en Afrique et aujourd’hui il compte accéder au statut de membre permanent du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies (ONU). Un engagement que le pays souhaite amplifier avec sa candidature au poste de membre permanent de l’organisation.

Les troupes gabonaises sont déployées depuis 1997 en République centrafricaine (RCA) afin de participer au maintien de la paix dans le pays. En novembre 2002, il s’implique avec d’autres pays de la région (Congo-Brazzaville, Guinée Équatoriale et Tchad) dans la Force multinationale en Centrafrique (FOMUC), déployée par la Communauté économique et monétaire des États de l’Afrique Centrale (CEMAC).

Plus tard, en juillet 2008, cette opération est remplacée par la Mission de consolidation de la paix en Centrafrique (MICOPAX). Elle sera cette fois sous le mandat de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) avec 500 militaires gabonais qui y participent. Enfin, à partir de décembre 2013, le pays contribue à la Mission internationale de soutien à la Centrafrique sous conduite africaine (MISCA), dont le colonel gabonais Patrice Ostangue Bengone assure le commandement de la composante police. Le 18 janvier, l’on déclarait la perte d’un des soldats engagés dans le 7e contingent de Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA).

Le Gabon, très engagé dans le maintien de la paix en Afrique, est candidat pour être membre permanent du Conseil de sécurité de l’Organisation des nations unies (ONU). C’est dans ce cadre que le 06 janvier, le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, sollicitait le soutien des pays amis du Gabon pour la candidature du Gabon à ce poste pour la période de 2022-2023.

Shekina Bibaye

Leave a Reply

Your email address will not be published.