« MOLO MOLO » LUTTE CONTRE LES DANGERS DE LA ROUTE AUX ABORDS DES ÉCOLES

Face au manque de limitation de vitesse aux abords des établissements scolaires de Franceville et de toute la province en général, le conseil provincial de la jeunesse du Haut-Ogooué, a initié une opération dénommée « Molo Molo ».

Chaque année, 950 enfants sont victimes d’un accident de circulation. 40% d’entre eux ont lieu sur le chemin de l’école. Cette campagne de sensibilisation routière s’adresse aux automobilistes et aux élèves de la province. A cette occasion, les bénévoles du conseil provincial de la jeunesse ont mis la main à la pâte en peignant en rouge et blanc les trottoirs de Franceville. Ils ont aussi rénové les panneaux de signalisation qui avertissent sur la vitesse moyenne et qui réclament le ralentissement.

Des flyers ont été distribués aux usagers de la route de la capitale du Haut-Ogooué, afin qu’ils prennent toutes les précautions au niveau des zones scolaires. «Il y a des élèves qui semblent ignorer les fondamentaux pour traverser la chaussée, tels que regarder à gauche et à droite, ne pas écouter la musique avec des oreillettes au moment de traverser la route », a regretté Vianney Nama, président du conseil provincial de la jeunesse du Haut-Ogooué.

Les écoliers et les collégiens de la localité ont été édifiés durant cette campagne qui a duré six jours. L’objectif de la campagne « Molo Molo » est de faire zéro accident aux abords des établissements pendant toute l’année scolaire 2019-2020. « Les automobilistes ne respectent pas la limitation de vitesse dans les zones scolaires. Ils roulent à vitesse supérieure ». Il est question de faire changer ces comportements au volant.


Pamphil EBO

Leave a Reply

Your email address will not be published.