NOUREDDIN BONGO VALENTIN AU TRIBUNAL CE VENDREDI 14 FEVRIER

Conformément aux règles des procédures judiciaires auxquelles il est soumis comme tous les justiciables gabonais, le coordinateur des affaires présidentielles se rendra au tribunal de première instance de Libreville ce vendredi 14 février, en cause une plainte déposée par certains membres de la société civile gabonaise.

Alors que la plainte basée sur une fake news relayée par les réseaux sociaux semblait inopportune pour ses soutiens, la justice gabonaise a décidé de donner suite et d’entendre le collaborateur du chef de l’Etat.

La plainte pour corruption déposée par les membres des collectifs « Ça suffit comme ça » et « Sauvons la République », la confédération syndicale Dynamique unitaire, et le Réseau des organisations libres de la société civile pour la bonne gouvernance au Gabon, dont les membres sont réputés proches de l’opposition gabonaise, avait permis aux conseils de Noureddin Bongo de se garder en retour de déposer une plainte pour dénonciation calomnieuse, une action judiciaire qui ne tardera pas à voire le jour maintenant que l’affaire est portée devant les juridictions compétentes.

Cette audition qui rentre dans la marche logique des procédures judiciaires bat en brèche les allégations sur une supposée justice à deux vitesses. Aux différents protagonistes de faire valoir leurs arguments de droit, loin de l’émotion et des considérations politiciennes.

Leave a Reply

Your email address will not be published.