CHUL : L’ÉTEAU SE RESSERRE AUTOUR DES FUMEURS

La lutte contre le tabagisme sera désormais indissociable du Centre hospitalier universitaire de Libreville. Depuis le mardi 13 août 2019, il est strictement interdit de fumer dans l’enceinte du CHUL.

C’est le ministre de la Santé Max Limoukou, qui a dévoilé la plaque signalétique déployée à l’entrée de cette formation hospitalière interdisant aux fumeurs de céder à leur envie à l’intérieur ses installations. Une plaque qui fait du CHUL, un hôpital sans tabac. La mesure va redynamiser « le programme national de lutte contre le tabac et le renforcement des campagnes d’information, d’éducation et de communication contre la consommation du tabac ». Selon Max Limoukou « il s’agit pour le CHUL de mettre en place des mécanismes de prévention et de prise en charge des pratiques addictives », en milieu hospitalier.

Face aux représentants des organisations de la société civile œuvrant dans la lutte contre le tabagisme, qui n’attendaient que cela, la directrice générale du CHUL Marie-Thérèse Vane, a signifié qu’elle pèsera de tout son poids pour qu’on ne fume plus au CHUL. « Soyez rassurez que mes collaborateurs et moi ne ménagerons aucun effort pour faire appliquer cette orientation ».

Si le Gabon ne dispose d’aucune statistique, le tabagisme est connu en Afrique pour ses effets dévastateurs. « En 2018, 39 353 nouveaux de cancers du poumon ont été diagnostiqués en Afrique pour 37 748 décès », a expliqué le Dr Ghislaine Conombo Kafando, la représentante de l’OMS (Organisation mondiale de la santé).

La journée mondiale sans tabac fêtée en différé au Gabon, mardi 13 août 2019, avait pour thème « Le tabac et la santé pulmonaire », a été aussi marquée par des exposés sur cette thématique devant les personnels de santé. La journée mondiale sans tabac est fêtée tous les 31 mai.

Pamphil EBO

Leave a Reply

Your email address will not be published.