COVID-19 ET GROSSESSES : LES PMI DU GABON FACE AUX INQUIÉTUDES DES FEMMES ENCEINTES

La propagation du coronavirus au Gabon inquiète les femmes enceintes, qui se posent bon nombre de questions. Dans les centres de Protection maternelle et infantile (PMI), les sages-femmes et le personnel soignant répondent aux nombreuses questions et font respecter les mesures édictées par le gouvernement.

Beaucoup de femmes enceintes hésitent désormais de sortir pour aller consulter des spécialistes de santé, pour le suivi de leur grossesse. Les PMI, d’ordinaire bondés de monde, sont aujourd’hui clairsemés. Il y a peu de patients.

Pour celles qui ont le courage de s’y rendre, elles n’hésitent pas à faire part de leurs nombreuses inquiétudes. Dans la PMI de Louis, ou la distanciation entre femmes enceintes est respectée, rapporte le quotidien ‘’L’Union’’, les futures mamans se demandent si elles doivent continuer à allaiter ? Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), « compte tenu des avantages du lait maternel et de son rôle insignifiant dans la transmission d’autres virus respiratoires, la mère peut continuer à allaiter », indique une infirmière en se basant sur l’OMS.
Le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) préconise cependant, de tirer le lait et à le donner à l’enfant via un récipient de type cuillère ou coupelle.

Mais les questions sont nombreuses. « La prise en charge des accouchements continue-t-elle ? », « Avec la réquisition de certains hôpitaux, quels choix nous reste-il ? », « Est-ce que nos enfants déjà nés ont besoins de masque ? ». Le Dr Guy Patrick Obiang, porte-parole du Comité du plan de veille et de riposte contre la maladie du coronavirus, devrait penser à éclairer ces dernières, au cours des conférences de presse journalière qu’il anime.

Maxime OWONO

Leave a Reply

Your email address will not be published.