COVID-19 : LES GABONAIS SERONT-ILS VACCINÉS DÈS FIN MARS ?

« Il y a un travail qui se fait pour que très rapidement, dans les premières semaines du mois de mars nous puissions accueillir ces différents vaccins. » a déclaré le ministre de la santé, Dr Guy Patrick Obiang Ndong lors de son point de presse tenu le 22 février 2021, au ministère de la santé. Au regard de ces déclarations, doit-on s’attendre au lancement de la campagne de vaccination pour fin mars ?

Avec l’augmentation du nombre de contaminations de Covid-19, les structures hospitalières et centres de prises en charge dédiés connaissent une saturation. Une situation inquiétante qui a conduit les autorités sanitaires sous les hautes instructions du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, à élaborer un plan national de vaccination. Si rien n’a encore été officiellement communiqué à propos dudit plan, le ministre de la santé a annoncé que 100 000 doses du vaccin chinois Sinopharm pourraient être disponibles « dans les premières semaines du mois de mars».

Une semaine avant cette annonce, le Gabon avait déjà conclu un deal sur l’acquisition du vaccin Sputnik V. Une autre raison de croire que la campagne de vaccination serait imminente. De plus, lors de son invitation à l’élaboration du plan national de vaccination, le président de la République avait émis le souhait que le Gabon soit l’un des premiers pays à vacciner ses populations, pour combattre le virus.

Toutefois, une frange de la population reste sceptique quant à l’efficacité des vaccins. Le ministre de la santé assure que  « Ce sont des vaccins qui sont aujourd’hui efficaces sur les différentes souches du coronavirus, il n’y a pas d’étude scientifique qui a prouvé que ces vaccins n’étaient pas efficaces sur les nouveaux variants. »  La vaccination se fera donc de manière consensuelle et ne sera pas obligatoire.

Freddy MOUSSOUNDA

Leave a Reply

Your email address will not be published.